Mauritius

Jurisdiction

La plate-forme mauricienne offre aux entreprises les outils nécessaires pour accéder aux marchés étrangers, en particulier en Asie et en Afrique.

Indépendante depuis 1968 et en ayant accédé au statut de république en 1992, L’ile Maurice est une démocratie parlementaire avec des élections libres tous les cinq ans. Le pays affiche une croissance avec un PIB robuste de 3,9% (2019) par an et un PIB par habitant de USD 11 500.

L’infrastructure du pays repose sur un réseau routier étendu et bien entretenu, un port moderne et des liaisons aériennes directes vers de nombreuses villes à travers le monde. Le pays dispose d'un système de communication efficace pour les communications grâce à un câble fibre optique à haut débit, ainsi que un réseau de téléphonie mobile performant.

Avec une population éduquée et bilingue, Maurice dispose de professionnels chevronnés spécialisés dans différents domaines tels que la comptabilité, les finances, le droit, les taxes, etc. Ces professionnels dynamiques aident à créer le Mauritius International Financial Center (IFC) permettant finalement à remodeler le paysage des investissements en Afrique. Les investisseurs étrangers peuvent commencer leurs activités en seulement trois jours et accéder à un régime fiscale favorable, ou l’imposition des particuliers et des sociétés est harmonisée à un taux de 15%, et les dividendes sont exonérés d’impôt. En plus de cela, il n'y a pas de contrôle des changes.

Classé au premier rang de l'Indice Mo Ibrahim sur la gouvernance en Afrique 2018 et compte tenu de son système juridique hybride - Common Law Anglais et Code Français Napoléon - l’’ile Maurice est une juridiction fiable. Par son cadre juridique et son réseau d’accords de promotion de l’investissement (IPPA), elle garantit une protection totale aux investissements étrangers.

La plateforme d'investissement mauricienne permet un accès préférentiel vers les marchés regroupant plusieurs centaines de millions de consommateurs. Ceci est possible grâce à un réseau de 43 accords permettant d’éviter la double imposition, dont 20 avec des pays d'Afrique et du Moyen-Orient.